En 1753 cette demeure devient une baronnie somptueuse, riche et puissante avec une métairie opulente et trois tours. Il est vendu à un riche comte. D’ailleurs dans cette même période, le compte fait la connaissance d’une jeune femme qui s’appelle Shady.

Peu de temps après leur rencontre, la jeune femme décède pour des raisons encore inconnues.

Le compte vend le château en 1847 à un autre comte, comte qui vendra au plus vite cette demeure car depuis la mort de la jeune Shady, il y a sont esprit qui hante le lieu.

En 1961 l’association nationale des médaillés du sport achète le domaine. Elle en fait une maison de retraite pour sportifs de haut niveau.. Il a été un temps géré par une association de tourisme social qui organisait des animations pour le plus grand plaisir des villageois.

Il est aujourd’hui la propriété d’une société qui réfléchi à un projet immobilier. Mais des sujétions subsistent : risques d’inondation des sous sols, station d’épuration, accès pompiers, etc.

Il est entouré d’un parc de 5 ha plantés d’arbres séculaires peu communs. C’est un joyau horticole.

On y trouve :

micocouliers, cyprès de l’Arizona, pins noirs d’Autriche, cèdres du Liban, érables, charmes, tilleuls argentés et palmiers de Chine. Deux norias actionnées à l’époque par des mulets servaient à remonter l’eau des puits. Depuis 1873 le parc a été entretenu par des générations de jardiniers de la même famille.

Dernièrement en 2016-2017, l’endroit a fait la une de la presse locale à propos des esprits qui hantent le château.


Le vandalisme et le pillage ont en une petite parties, enlevé l’intérêt que pouvait avoir l’endroit…

_DSC7015_DSC70831_DSC7162_DSC7157_DSC7154_DSC7153_DSC7142_DSC7141_DSC7140_DSC7137_DSC7134_DSC7127_DSC7124_DSC7122_DSC7118_DSC7111_DSC7108_DSC7104_DSC7102_DSC7099_DSC7098_DSC7097_DSC7093_DSC7092_DSC7091_DSC7088_DSC7083_DSC7076_DSC7069_DSC7066_DSC7064_DSC7059_DSC7056_DSC7053_DSC7051_DSC7046_DSC7042_DSC7040_DSC7039_DSC7036_DSC7035_DSC7034_DSC7033_DSC7031_DSC7028